Skip to content

L’EXPÉRIENCE

Une visite à pied innovante inspirée par le comte Russell, un pionnier des Pyrénées hispano-françaises et qui visite aussi bien le côté nord comme le sud des Pyrénées.

Il est conçu pour pouvoir le suivre de manière autonome ou guidé avec des cartes spécifiques de l’itinéraire et à travers des pistes.
En Aragon, le chemin a cinq étapes équilibrées pour les randonneurs de niveau moyen, il n’a pas d’étapes compliquées et aucun itinéraire n’est excessivement long. Le chemin des contrebandiers traverse quelques lieux et villes emblématiques des Pyrénées comme Canfranc, Sallent de Gállego ou Escarrilla.

RESERVATIONS ET CONTACT

ARAGÓN AVENTURA, TREK Y EXPEDICIONES, S.L.
C/ Los Pastores, 12
22700, Jaca (Huesca)
651 611 731/964 443 325

Arrivée

Il est conseillé d’arriver la veille dans après-midi si possible. Le but est de s’acclimater à l’ambiance du lieu. Pour cela, de Jaca à Canfranc nous avons toutes sortes d’hébergements. L’auberge Pepito Grillo de Canfranc peut servir de référence pour la sortie. L’office de tourisme peut nous informer de toute activité pour cet après-midi.

Gare de Canfranc – Ayous

Refuge Pepito Grillo (Canfranc Estación) – Refuge Ayous dans les Pyrénées françaises. L’itinéraire monte vers le col du Somport le long du tronçon de route aragonaise du Chemin de Saint Jacques qui commence à ce poste frontière. De là, nous continuerons sur 2 km le long d’une route qui nous mènera à la station de ski d’Astún. Après le dernier bâtiment à l’est de l’urbanisation, il y a une piste forestière en zigzague qui mène à une cascade. C’est là que le chemin devient un sentier qui nous emmène dans la vallée, pour arriver après avoir passé le lac Escalar sur sa rive gauche à la Collado de los Monjes avec possibilité d’escalader le Pic du même nom. Puis, après avoir passé la colline, nous descendrons à travers un paysage de beaux lacs vers le refuge d’Ayous. Le refuge est équipé avec nos services de dîner et déjeuner, hébergement et petit déjeuner.

Refuge d’Ayous – Refuge de Pombie

Après le petit déjeuner, nous descendons au fond de la vallée du Bious Artigues. Il existe différentes options pour nous rendre au Refuge de Pombie, certaines plus longues que d’autres, en fonction de l’esprit du groupe nous choisirons la plus appropriée. Le plus long est le fameux tour du Midi, environ 6 à 7 heures de marche à travers de très beaux endroits et qui est représenté sur le plan de randonnée ci-joint. Le retour dans le Midi est un classique des randonnées pyrénéennes. Nous descendons jusqu’au lac de Bious Artigues et en quittant la route, nous bifurquons vers le sud en direction du col de Suzon en France. En traversant une belle forêt, nous passons à ras de la voie normale du Midi D’Ossau, une pyramide élancée et énorme de roche volcanique. Le chemin est très fréquenté par les randonneurs.
Un autre itinéraire, aussi intéressant, mais plus court serait d’emprunter le sentier qui mène au col Peyreguet, et qui nous offre la possibilité de gravir le Pic du même nom. Continuez ensuite la descente vers le refuge de Pombie, situé au pied d’un petit lac glaciaire. C’est un point de rencontre pour les randonneurs et les alpinistes, un lieu mythique en montagne comme refuge. Ici, nous aurons les services de dîner et d’hébergement au pied du Midi d’Ossau.

Refuge Pombie – El Portalet – Descente par la Vallée de Ministirio – La Sarra – Sallent

Nous partons du refuge de Pombie et commence le chemin qui nous mène à la route frontalière du Portalet, ici nous aurons un contact avec la civilisation puisqu’il s’agit d’un passage frontalier avec une large gamme de produits commerciaux.
Une fois passé l’ancien bâtiment de la police et le premier magasin, il y a une piste forestière qui mène à la rive gauche de la vallée de Tena. Nous suivrons la piste forestière peu fréquentée pour continuer à travers une zone de roches calcaires grises et emprunter la piste forestière qui nous amène à la zone pastorale de Corvas. De cette construction, nous pouvons déjà voir la colline semi-cachée du Ministirio qui nous mène à la vallée à travers laquelle nous descendrons. Située au nord de notre position, une vallée suspendue nous ouvre ses portes avant de redescendre en direction sud-est à travers une petite vallée et des rampes boisées vers le fond de la rivière Aguas Limpias, où nous traverserons forcément la route de la Sarra, qui rejoint Sallent de Gallego avec le refuge Respumoso au pied des Balaitous ; le croisement est situé dans un endroit plat appelé Tornadizas. Nous tournerons vers l’ouest et arriverons à La Sarra en 20m minutes, un point où les alpinistes qui gravissent les Balaitous laissent généralement leurs véhicules.
Un pont avec un grand nombre de panneaux signalétiques nous invite à le traverser, nous pouvons le faire puisque de l’autre côté il y a un Bar – cafétéria, ou nous pouvons continuer le long du GR balisé en blanc et rouge jusqu’à Sallent de Gallego. Une fois à la tête du barrage (route) on peut descendre à gauche vers Sallent ou à droite. Chacune de ces options est bonne.
De là, nous continuerons par un chemin simple jusqu’à Sallent de Gallego où nous arriverons à pied comme dans les villages du Népal.
Dormir et dîner à l’Hôtel Balaitous de Sallent (hôtel typique 1 étoile) “le plus traditionnel de Sallent”. Ou prendre un verre à la Casa Martón, qui fut le lieu où le comte Russell passa quelques nuits parmi les habitants, tout hébergement dans la petite ville est digne des voyageurs à pied.

Sallent – Escarrilla.

Ces deux villages sont séparées par une montagne, le Pazino pour les guides de la région, le balcon panoramique plus intéressant de la vallée d’un point de vue paysage, une ascension facile nous emmène à son sommet depuis la ville de Sallent de Gallego passant par le col de Pazino. La vue est spectaculaire car elle est située au centre de la vallée de Tena. Une vue unique entre des montagnes de 3000 mètres. Sans aucun doute, le Pazino a le caractère particulier d’être un sommet avec une ascension simple.
Après avoir vu le paysage de calcaire qui nous entoure, nous descendrons vers la ville d’Escarrilla par un sentier balisé et parfois aérien.
De la ville de Sallent nous monterons 150 m le long de la route jusqu’à un premier panneau en bois, nous suivrons le chemin qui nous emmène près du cimetière, d’ici nous verrons une piste forestière de l’autre côté de la route, elle est indiquée par un panneau de continuité. Nous monterons entre de larges zigzags et nous passerons près d’une grande tour blanche. Nous atteindrons la colline après quelques boucles de route supplémentaires. De là, descendez à travers la prairie jusqu’à ce que nous rencontrions un panneau en direction de l’est vers la vallée, qui nous fait descendre vers le ravin de l’Escarra, que nous contournerons du côté gauche de la rives sur la rive, par un sentier balisé. Nous continuons la descente sans quitter le chemin, pour atteindre l’entrée du tunnel autoroutier, la ville d’Escarrilla.
La commune dispose des services nécessaires, camping, hôtels, supermarchés, etc…

Escarrilla – Canfranc.

Nous quitterons Escarrilla à pied le long d’un chemin indiqué par un panneau qui met les Tarmañones, après quelques mètres de piste forestière le chemin monte rapidement à travers la forêt, faites très attention au balisage pour ne pas le perdre à chaque traversée de ruisseau, nous verrons d’éventuels jalons. Ce chemin nous amène à une piste forestière et après avoir passé une clôture, marchant encore quelques mètres en direction de la vallée, il y a un chemin peu marqué avec une borne et un signe de SC (Smuggling Path), où nous continuons car le chemin nous mène au col de Tarmañones. Cette colline nous donne une vue sur le lac de barrage de l’Escarra, que nous longerons par son versant droit orthographique, en continuant jusqu’au fond de la vallée, entre prairies et chemins en route pour monter jusqu’à la colline située à l’orientation ouest, qui est la colline de l’Escarra, D’ici nous verrons au fond de la vallée le chemin qui nous mène à Canfranc, c’est un embranchement du GR 11 balisé en blanc et rouge. À Canfranc, nous concluons l’itinéraire du Chemin des Contrebandiers.

EXPLOREZ LES ALENTOURS

LA JACETANIA

Back To Top